Novartis prévoit de tester les lentilles Google chez l'homme en 2016

dimanche 6 septembre 2015 19h39
 

ZURICH, 6 septembre (Reuters) - Novartis prévoit de tester pour la première fois sur l'homme en 2016 des lentilles de contact "intelligentes" en cours de développement avec Google, a annoncé le directeur général du groupe pharmaceutique suisse au journal Le Temps.

Un porte-parole de Novartis a précisé que Joe Jimenez parlait des lentilles de correction pour les personnes presbytes incapables de lire sans lunettes.

"Ce projet avance bien", a dit Joe Jimenez. "J'avais déclaré qu'il faudrait environ cinq ans pour voir un produit sur le marché. Le calendrier est tenu et nous développons déjà un prototype de lentille technologique qui devrait être testé sur l'homme en 2016."

Dans le cadre d'un accord conclu en 2014 avec Google, Novartis développe aussi des lentilles oculaires destinées à aider les personnes diabétiques à contrôler leur taux de glycémie.

Joe Jimenez a aussi évoqué les efforts de Novartis pour tester un nouveau modèle de prix différenciés selon l'efficacité des médicaments. Le groupe suisse a notamment essayé cette année de mettre en place un système par lequel les patients aux Etats-Unis paieraient l'Entresto moins cher dans un premier temps mais verseraient ensuite davantage si ce médicament contre l'insuffisance cardiaque réduisait les durées d'hospitalisation.

"Aux Etats-Unis, nous avons proposé aux assureurs un prix différencié calculé selon la durée de l'hospitalisation", explique Joe Jimenez. "Peu d'assureurs sont entrés en matière. Ils nous ont dit que le système était trop compliqué et qu'un prix fixe moyen (...) leur compliquait moins la vie qu'un mécanisme de contrôle précis d'efficacité au cas par cas."

Ce prix fixe a été établi autour de 4.500 dollars.

Sandoz, filiale de médicaments génériques de Novartis, sera toujours suffisamment grande pour être compétitive à travers le monde et le groupe suisse n'a donc pas besoin de suivre le mouvement de consolidation à l'oeuvre dans ce secteur, a aussi déclaré Joe Jimenez. (John Miller; Bertrand Boucey pour le service français)