Grèce-Il y aura un vainqueur le 20 septembre, promet Tsipras

dimanche 6 septembre 2015 10h49
 

ATHENES, 6 septembre (Reuters) - Il y a peu de risques que le parlement grec soit trop éclaté pour permettre la formation d'un gouvernement stable à l'issue des législatives anticipées du 20 septembre, a estimé dimanche l'ancien premier ministre Alexis Tsipras.

Sept mois après son arrivée aux affaires, le chef de file de la gauche radicale a démissionné le 20 août pour solliciter un nouveau mandat afin d'appliquer les mesures d'austérité drastiques dont il a accepté le principe dans le cadre du nouveau plan de sauvetage financier de 86 milliards d'euros.

Syriza, son parti, faisait alors figure de favori, mais les conservateurs de Nouvelle démocratie ont depuis comblé leur retard et font désormais jeu égal dans les intentions de vote. En l'absence de vainqueur clair, la formation du prochain gouvernement pourrait s'avérer délicate et sa stabilité incertaine, mais Alexis Tsipras compte sur les indécis pour faire pencher la balance.

"Il y a, à ce stade, 15 à 20% d'électeurs indécis. Mathématiquement, cela signifie que le parti arrivé en tête sera tout proche de la majorité s'il ne l'obtient pas. Un gouvernement pourra donc être formé", a-t-il déclaré dans le cadre d'un entretien accordé à la chaîne de télévision Skai

Pendant la campagne qui a précédé son élection en janvier, Alexis Tsipras a promis d'en finir avec l'austérité imposée par les créanciers internationaux, mais l'aggravation de la crise et le risque d'un sortie de la zone euro l'ont convaincu d'accepter leurs conditions.

(Angeliki Koutantou, Jean-Philippe Lefief pour le service français)