LEAD 1-L'afflux de réfugiés n'aura pas de conséquences fiscales-Merkel

samedi 5 septembre 2015 21h29
 

(Précisions, entretien téléphonique Merkel-Orban)

BERLIN, 5 septembre (Reuters) - L'Allemagne peut faire face à l'afflux sans précédent de réfugiés prévu cette année sur son territoire sans alourdir la fiscalité ni mettre en péril l'équilibre budgétaire, a assuré samedi la chancelière Angela Merkel.

La confortable situation budgétaire facilite ces "tâches inattendues", dit-elle dans son podcast hebdomadaire.

"On ne peut pas dire qu'à cause de la mission délicate qui nous incombe désormais l'équilibre budgétaire ou le problème de la dette n'ont plus d'importance", poursuit-t-elle.

Dans un entretien accordé à la presse locale, elle ajoute que la crise des migrants ne donnera lieu à aucune hausse d'impôts.

La hausse des recettes de l'impôt sur le revenu et la vente de fréquences aux opérateurs de téléphonie mobile devraient permettre à l'Allemagne de dégager jusqu'à cinq milliards d'euros supplémentaires, a dit fin juin l'agence allemande de gestion de la dette publique.

Plus de 100.000 demandes d'asile ont été déposées au cours du mois d'août en Allemagne et quelque 800.000 réfugiés et migrants sont attendus en 2015 dans le pays, quatre fois plus que l'an dernier.

En marge de la réunion du G20 à Ankara, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a déclaré samedi que Berlin calculait encore le coût de l'accueil des migrants.

Selon le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung, ce coût pourrait s'établir pour le gouvernement fédéral, les Länder et les municipalités à environ 10 milliards d'euros, contre 2,4 milliards en 2014.   Suite...