LEAD 1-Le fonds norvégien pense céder 6 mds d'actifs liés au charbon

vendredi 4 septembre 2015 18h22
 

(Actualisé avec précisions)

OSLO, 4 septembre (Reuters) - Le fonds souverain norvégien, qui gère plus de 740 milliards d'euros d'actifs, a annoncé vendredi que la nouvelle règle encadrant ses investissements dans les secteurs dépendant du charbon pourrait le conduire à céder des participations d'une valeur globale d'environ 55 milliards de couronnes (6,0 milliards d'euros).

Quelque 120 entreprises pourraient être affectées, précise-t-il dans une lettre adressée au ministère des Finances.

Dans le cadre d'un accord conclu au Parlement en juin, le fonds, chargé d'investir une partie des recettes pétrolières du pays et qui est l'un des plus gros investisseurs institutionnels du monde, doit se retirer du capital des entreprises qui réalisent plus de 30% de leur chiffre d'affaires dans le charbon, dont la consommation génère d'importantes quantités de gaz à effet de serre.

Cette décision concerne entre autres les compagnies minières et les producteurs d'électricité, mais l'achat, la vente et le transport de charbon pourraient être exemptés, tout comme la distribution et le négoce d'électricité, explique le fonds dans sa lettre.

S'il prévoit d'exclure de son portefeuille les producteurs et consommateurs de charbon thermique, il estime que le coke utilisé en sidérurgie devrait bénéficier d'une exemption.

Le fonds prévoit d'achever d'ici la fin 2016 l'évaluation des sociétés les plus concernées par la nouvelle règles au sein de son portefeuille, qui rassemble quelque 8.000 participations.

Des associations de défense de l'environnement estiment que le fonds norvégien pourrait entre autres céder des parts dans des compagnies d'électricité américaines et européennes, comme Duke Energy, RWE, American Electric Power et Dominion Resources.

(Terje Solsvik; Marc Angrand pour le service français)