PAI mandate des banques en vue d'une IPO de Perstorp-sources

jeudi 3 septembre 2015 16h36
 

STOCKHOLM/FRANCFORT, 3 septembre (Reuters) - Le groupe de capital-investissement PAI est en train d'accélérer les préparatifs de son désengagement du groupe suédois de chimie Perstorp pour tenter de profiter du niveau élevé des valorisations et il a choisi les banques chargées de l'opération, a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier.

Morgan Stanley, Nordea et Carnegie ont reçu des mandats en vue d'une possible introduction en Bourse de Perstorp, ont dit ces sources, tandis que HSBC a été mandaté pour sonder d'éventuels acquéreurs, industriels ou financiers.

Reuters a rapporté en juillet que PAI envisageait une cotation de Perstorp, susceptible d'être réalisée d'ici la fin de l'année et qui pourrait valoriser la société à plus de 1,5 milliard d'euros, dette incluse.

Perstorp est spécialisée dans les additifs alimentaires, les biocarburants et les produits chimiques pour les plastiques et revêtements.

L'une des sources a précisé que le chinois Sinochem et plusieurs groupes de capital-investissement avaient soumis des offres. Une autre a dit que le processus de vente avait été suspendu, PAI ayant conclu qu'une introduction en Bourse permettrait une meilleure valorisation.

PAI et Perstorp ont refusé de commenter ces informations.

Les banques citées n'ont soit pas souhaité commenter ces informations, soit pas répondu dans l'immédiat à des demandes de commentaires. Sinochem n'a pu être joint.

La semaine dernière, Perstorp a déclaré étudier ses options stratégiques en coordination avec son propriétaire. Le groupe a fait état d'une hausse de 45% de son bénéfice d'exploitation au deuxième trimestre, son huitième trimestre consécutif de croissance des profits.

Sur l'exercice au 30 juin, il a réalisé un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement, hors exceptionnels, de 1,67 milliard de couronnes suédoises (178,4 millions d'euros).

(Sven Nordenstam et Arno Schuetze; Marc Angrand pour le service français)