LEAD 2-L'EPR de Flamanville reporté à fin 2018, encore 2 mds de plus

jeudi 3 septembre 2015 12h49
 

* Son coût atteint désormais 10,5 milliards

* L'action EDF dégringole

* Trois autres EPR en construction dans le monde (Actualisé avec conférence de presse)

par Benjamin Mallet

PARIS, 3 septembre (Reuters) - Le réacteur nucléaire de type EPR en cours de construction à Flamanville (Manche) n'entrera en service qu'au quatrième trimestre 2018 et son coût de construction atteint désormais 10,5 milliards d'euros, a annoncé jeudi EDF qui a ainsi relevé de deux milliards sa précédente estimation.

Le groupe, chargé du chantier et de la future exploitation du réacteur, avait annoncé en novembre 2014 un nouveau report de sa mise en service, pour 2017, sans toutefois réévaluer son dernier devis de 8,5 milliards d'euros, qui datait de fin 2012.

EDF accuse le coup en Bourse. Le titre abandonne 4% à 12h45, dans un marché lui-même en nette hausse. "C'est un nouveau report. On ne s'y attendait pas vraiment. C'est une très mauvaise nouvelle", a déclaré un trader basé à Paris.

"Flamanville est un enjeu vital pour nous", a estimé lors d'une conférence de presse le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy, soulignant la nécessité pour le groupe de préparer le renouvellement de son parc et de maintenir sa position de premier opérateur de centrales nucléaires au monde.

Après "une revue complète" du projet et la mise en place d'une organisation resserrée pour le mener à son terme, Jean-Bernard Lévy a également souligné la volonté "nouvelle" de transparence d'EDF et l'intégration dans son nouveau devis d'un montant "réaliste de provisions pour aléas".   Suite...