L'EI revendique un attentat contre le siège d'ENI à Tripoli

mardi 1 septembre 2015 14h51
 

LE CAIRE, 1er septembre (Reuters) - La branche libyenne de l'organisation Etat islamique (EI) a revendiqué mardi sur les réseaux sociaux un attentat commis la veille à Tripoli devant le siège de Mellitah, une coentreprise de la compagnie italienne des hydrocarbures ENI et de la compagnie nationale pétrolière libyenne NOC.

L'explosion, due à une voiture piégée, n'a provoqué que des dégâts mineurs sur le bâtiment, sans faire de victimes.

Le groupe ENI a évacué tout son personnel expatrié mais reste actif en Libye en dépit du chaos et de la violence qui règnent dans le pays.

Le principal actif de Mellitah, le gisement d'El Fil, est fermé depuis des mois en raison d'un mouvement de protestation des gardes du site. Le gisement de Wafa et les opérations en mer de la coentreprise se poursuivent. (Omar Fahmy; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)