1 septembre 2015 / 08:20 / il y a 2 ans

Europe/PMI-La croissance manufacturière a ralenti en août

(Actualisé avec Royaume-Uni, Pays-Bas et Grèce)

PARIS/LONDRES/BERLIN, 1er septembre (Reuters) - Principaux résultats, définitifs pour l'Allemagne, la France et la zone euro, des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat du secteur manufacturier en Europe publiés mardi.

* ZONE EURO-LA CROISSANCE MANUFACTURIÈRE RALENTIT EN AOÛT

LONDRES - L'activité manufacturière a ralenti en août dans la zone euro en dépit de solides performances en Allemagne, selon les résultats définitifs des enquêtes de Markit auprès des directeurs d'achat.

L'indice PMI dans l'industrie manufacturière est ressorti à 52,3 en août, un peu en-deçà de l'estimation "flash" annoncée le 21 août et qui représentait une stabilité par rapport à juillet. Il reste cependant depuis plus de deux ans au-dessus du niveau de 50 à partir duquel il rend compte d'une croissance.

Le sous-indice de la production, qui entre dans le calcul de l'indice composite attendu jeudi, a progressé à 53,9 contre 53,6, dépassant l'estimation initiale qui était à 53,8.

L'enquête de Markit fait aussi ressortir une légère hausse des prix facturés par les entreprises de la zone euro.

* ALLEMAGNE-L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE À UN PIC DE 16 MOIS

BERLIN - La croissance de l'activité dans le secteur manufacturier allemand a connu en août son rythme le plus vif en 16 mois, indiquent les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de Markit auprès des directeurs d'achat.

L'indice global du secteur est revenu à 53,3, contre 51,8 en juillet. Le chiffre du mois d'août est légèrement supérieur à une première estimation (53,2) et nettement au-dessus de la barre de 50 qui sépare la contraction de la croissance.

Les nouvelles commandes ont connu leur croissance la plus rapide depuis avril 2015, avec notamment une progression de la demande en provenance du Proche-Orient et des Etats-Unis, et la production a enregistré sa progression la plus forte depuis cinq mois.

Ces bons résultats suggèrent que les exportations pourraient stimuler la croissance de la première économie d'Europe au troisième trimestre. "Les données de l'enquête pour le troisième trimestre à ce stade suggèrent que le secteur allemand de production de biens est en meilleure forme qu'au trimestre précédent", commente Oliver Kolodseike, économiste de Markit.

"Si la tendance haussière se poursuit en septembre, le secteur manufacturier contribuera de manière positive à la croissance économique au troisième trimestre", ajoute-t-il.

* FRANCE-LE SECTEUR MANUFACTURIER RECULE ENCORE EN AOÛT

PARIS - La contraction de l'activité dans le secteur manufacturier français s'est accentuée en août, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de Markit auprès des directeurs d'achat.

L'indice global du secteur a reculé à 48,3, contre 49,6 un mois plus tôt, un niveau inférieur à la première estimation "flash" (48,6). Il s'installe ainsi sous la barre de 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité, qu'il avait dépassée en juin pour la première fois depuis avril 2014.

La composante production de l'indice est également en baisse et sous la barre des 50 pour le deuxième mois consécutif, à 48,4 contre 49,2 en juillet et 49,2 en estimation flash.

"La contraction se renforce dans l'industrie manufacturière française en août, les entreprises signalant un recul plus prononcé des nouvelles commandes au cours du mois", a déclaré Jack Kennedy, économiste chez Markit.

"La demande demeurant fragile et l'environnement économique ne montrant aucun signe d'amélioration, les nouvelles remises de prix accordées par les fabricants n'ont pas suffi à prévenir la dernière baisse des ventes", a-t-il ajouté. "En conséquence, la faiblesse des perspectives d'activité incite les fabricants français à poursuivre les réductions de stocks et d'effectifs."

* ROYAUME-UNI-L'EMPLOI SE DÉGRADE APRÈS 2 ANS D'EMBELLIE

LONDRES - La croissance du secteur manufacturier britannique a ralenti en août et l'emploi y a diminué pour la première fois depuis plus de deux ans, montre l'enquête mensuelle Markit/CIPS publiée mardi.

L'indice PMI s'est tassé à 51,5 contre 51,9 en juillet, en-deçà des attentes mais en se maintenant au-dessus du seuil de 50 pour continuer de marquer une croissance. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une légère amélioration à 52,0.

Les entrées de commandes ont enregistré leur plus forte croissance en cinq mois mais celles à l'exportation ont continué de baisser. Le sous-indice de l'emploi est quant à lui passé sous la barre de 50 pour la première fois depuis avril 2013.

"La production se maintient tout juste en croissance et l'emploi enregistre sa première baisse, marginale, depuis 26 mois", observe Bob Dobson, économiste chez Markit. "Sur cette base, le secteur ne devrait guère contribuer à la croissance par ailleurs solide du PIB attendue pour le troisième trimestre."

* ITALIE-CROISSANCE MANUFACTURIÈRE AU PLUS BAS DEPUIS AVRIL

ROME - L'activité dans le secteur manufacturier italien a progressé en août pour le septième mois d'affilée mais à son rythme le plus faible depuis avril, selon l'enquête Markit auprès des directeurs d'achat.

L'indice PMI manufacturier Markit/Adaci a reculé à 53,8 contre 55,3 en juillet, en-deçà du consensus de 54,8 établi par Reuters à partir des estimations de 13 économistes, tout en se maintenant au-dessus du niveau de 50.

Le sous-indice des entrées de commandes a reculé à 56,1, avec des commandes à l'export au plus bas depuis janvier.

Le gouvernement de Matteo Renzi prévoit une croissance de 0,7% en 2015, après trois années de récession. Au deuxième trimestre, le PIB avait progressé de 0,2%.

* ESPAGNE-LA CROISSANCE RALENTIT POUR LE 3E MOIS D'AFFILÉE

MADRID - L'activité dans le secteur manufacturier espagnol a ralenti en août pour le troisième mois d'affilée, avec une moindre croissance des entrées de commandes et de l'emploi.

L'indice Markit des directeurs d'achat est ressorti à 53,2 contre 53,6 en juillet, tout en restant au-dessus de la barre de 50 à partir de laquelle il témoigne d'une croissance.

Les contrats en souffrance ont baissé pour la première fois en 20 mois et les stocks de produits finis ont également reculé, tandis que les créations d'emplois ont ralenti à leur rythme le plus faible depuis six mois avec un sous-indice à 53,5 contre 55,5 en juillet.

Pour Andrew Harker, économiste chez Markit, l'enquête d'août "apporte une nouvelle confirmation du ralentissement du secteur (manufacturier)."

* PAYS-BAS-L'INDICE PMI MANUFACTURIER RECULE À 53,0 EN AOÛT

AMSTERDAM - Le secteur manufacturier néerlandais a poursuivi sa croissance en août mais à un rythme ralenti, selon l'enquête Nevi/Markit auprès des directeurs d'achat.

L'indice PMI est ressorti à 53,9 contre 56,0, avec ses cinq composantes en baisse par rapport à juillet.

"Ce ralentissement est en particulier souligné par une modération de la croissance des entrées de commandes, mais le secteur dans son ensemble n'en continue pas moins d'enregistrer une solide expansion", note Jack Kennedy, économiste chez Markit.

* IRLANDE-LE PMI MANUFACTURIER AU PLUS BAS DEPUIS 18 MOIS

DUBLIN - Le secteur manufacturier irlandais a connu en août sa plus faible croissance en 18 mois, du fait du contexte international incertain et du léger recul de l'euro.

L'indice PMI manufacturier calculé par Investec a reculé à 53,6 en août contre 56,7 en juillet, tout en restant pour le 27e mois successif au-dessus de la barre de zéro.

Pour Philip O'Sullivan, économiste chez Investec, ce recul n'est pas inquiétant pour le PIB irlandais, qui a progressé de 5% en 2014 et devrait encore afficher la meilleure performance en Europe cette année. "Le secteur manufacturier continue de bénéficier de vents favorables et on s'attend à ce qu'il termine bien l'année", assure-t-il.

* GRÈCE-HAUSSE DE L'INDICE PMI MANUFACTURIER À 39,1 EN AOÛT

ATHÈNES - L'activité manufacturière a continué de se contracter en Grèce en août, avec une détérioration des entrées de commandes et de la production.

L'indice PMI Markit du secteur manufacturier est remonté à 39,1 contre 30,2 en juillet mais il se situe encore loin de la barre de 50 qui marque la frontière entre contraction et croissance.

Le secteur manufacturier représente environ 10% de la richesse nationale grecque.

"L'indice PMI principal dresse un tableau déconcertant de la santé de l'économie grecque alors que l'incertitude augmente autour de la situation politique et financière du pays", note Samuel Agass, économiste de Markit, en faisant allusion aux élections anticipées convoquées pour le 20 septembre.

La production a baissé en août pour le huitième mois d'affilée et les entreprises ont fait état d'une baisse de leurs nouvelles commandes, tant à l'étranger que sur le marché intérieur. L'emploi a baissé pour le cinquième mois consécutif mais à un rythme moindre qu'en juillet. (Bureaux européens de Reuters, Véronique Tison, Patrick Vignal et Jean-Baptiste Vey pour la version française)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below