LEAD 1-Wall Street marque une pause après une semaine erratique

vendredi 28 août 2015 22h36
 

NEW YORK, 28 août (Reuters) - Wall Street a marqué une pause vendredi, après deux séances de forte progression, les investisseurs ayant repris leur souffle avant le week-end, au terme d'une semaine erratique sur les marchés dans l'inquiétude sur l'état de l'économie chinoise.

La tendance a été alourdie par des commentaires du vice-président de la Réserve fédérale américaine, Stanley Fisher, semblant suggérer qu'une hausse des taux d'intérêt dès le mois prochain restait de l'ordre du possible.

L'indice Dow Jones a perdu 11,76 points en clôture, soit 0,07%, à 16.643,01 points. L'indice S&P-500, plus large, a grignoté en revanche 1,21 point, soit 0,06%, à 1.988,87 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 15,62 points (+0,32%) pour terminer à 4.828,33 points.

Sur la semaine, le Dow a gagné 1,1%, le S&P a pris 0,9%, et le Nasdaq 2,6% après avoir connu leur pire journée en quatre ans lundi, suivie du plus fort rebond en deux séances depuis la crise financière. Le Dow Jones et le Nasdaq Composite ont tous deux réalisé leur meilleure performance hebdomadaire en six semaines et le S&P-500 sa plus forte hausse en quatre semaines.

"De nombreux investisseurs ajustent leurs portefeuilles avant de partir en week-end et les replis du début de semaine ont été de bonnes opportunités d'achats", dit Randy Frederick, responsable de trading chez Charles Schwab.

Les récentes turbulences du marché, qui ont vu le Dow Jones perdre plus de 1.000 points en cours de séance lundi, ont incité des responsables de la stratégie à revoir en baisse le niveau attendus sur les indices fin 2015. Les fonds investis en actions ont subi des retraits records de 29,5 milliards de dollars sur la semaine au 26 août, les investisseurs s'étant reportés massivement sur les fonds monétaires, montre une étude de Bank of America Merrill Lynch Global Research.

Même si les fortes hausses des deux séances précédentes laissent penser que le pire est derrière nous, l'indice de volatilité CBOE montre que les investisseurs restent nerveux.

L'indice VIX -- connu sous la nom d'indice de la peur -- n'a perdu que 0,19% à 26,05 points après avoir atteint un pic de plus de six ans à 53,29 points au cours de la semaine.

"Le VIX moyen sur l'année a été aux environs de 15 et je le vois au-dessus de 20 à court terme", dit Randy Frederick.   Suite...