Coeuré (BCE) relance l'idée d'un ministre européen des Finances

jeudi 27 août 2015 18h56
 

* Un ministre chargé de prévenir et de gérer les crises

* Il s'agirait d'une révolution dans le fonctionnement de l'euro

* Hollande se dit prêt à approfondir l'intégration de la zone

PARIS, 27 août (Reuters) - Benoît Coeuré, membre français du directoire de la Banque centrale européenne, a relancé jeudi devant les ambassadeurs de France son idée d'un ministre des Finances de la zone euro chargé de prévenir et, le cas échéant, de gérer les crises.

Cette proposition ne figure pas dans le rapport des cinq présidents - Commission, Conseil, Eurogroupe, BCE et Parlement européen - présenté en juin dernier aux dirigeants européens pour parachever progressivement l'Union économique et monétaire afin d'éviter une nouvelle tragédie grecque. (here)

Elle est en effet lourde d'implications en termes de transferts de souveraineté et impliquerait un changement des traités mais Benoît Coeuré juge qu'il est indispensable d'y réfléchir dès maintenant pour préparer l'avenir.

"Ce ministère pourrait avoir pour responsabilité la prévention des déséquilibres économiques et budgétaires, la gestion des crises dans la zone euro, mais aussi la gestion de la capacité budgétaire envisagée par le rapport des cinq présidents et la représentation des gouvernements de la zone euro dans les institutions économiques et financières internationales", a-t-il dit devant les ambassadeurs à Paris.

Le membre français du directoire de la BCE a longuement évoqué le "déficit exécutif" de la zone euro révélé à l'occasion de la crise grecque, qui n'a pas été prévenue alors qu'elle aurait pu l'être et dont la résolution - provisoire - en juillet dernier a démontré toute la lourdeur du processus.

"Peut-on imaginer un seul instant que le Conseil des gouverneurs de la BCE aurait pu faire face à la crise s'il n'était qu'un club de dix-neuf gouverneurs décidant par consensus ?", a demandé Benoît Coeuré.   Suite...