Macron tente de prouver aux patrons qu'ils ont été comblés

jeudi 27 août 2015 20h19
 

* "Vous avez l'amour et les preuves d'amour", dit Macron

* Pas de précision sur la réforme du Code du travail

* Les dépenses publiques à 50% du PIB en 2022, promet Macron

par Jean-Baptiste Vey

JOUY-EN-JOSAS, Yvelines, 27 août (Reuters) - Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, seul poids lourd économique du gouvernement présent cette année à l'université d'été du Medef, a tenté de prouver jeudi aux chefs d'entreprise que leurs demandes avaient déjà été comblées.

Devant une assistance pour laquelle cet ancien homme du privé est la personnalité du gouvernement la plus attentive à leurs préoccupations, il n'a fait ni annonce ni promesse de court terme, hormis celle que "nous continuerons à faire".

Il a aussi confirmé qu'il ferait des propositions rapidement pour que le plafonnement des indemnités prud'homales, une disposition de la loi Macron censurée par le Conseil constitutionnel, puisse finalement entrer en oeuvre, déclenchant les applaudissements de la salle.

La veille, le président de la première organisation patronale française avait averti le gouvernement qu'il ne lui restait que "six à neuf mois" pour réformer la France avant que la campagne pour l'élection présidentielle vienne tout bloquer ou que la prochaine crise économique frappe.

Pierre Gattaz en avait appelé au courage de François Hollande et de Manuel Valls pour qu'ils s'attaquent aux deux priorités qu'il a définies : l'assouplissement de la législation du travail et la baisse des dépenses publiques, seule garantie à ses yeux d'une baisse pérenne de la fiscalité.   Suite...