LEAD 1-BOURSE-Eiffage accroît ses gains, attend une marge record en 2015

jeudi 27 août 2015 17h07
 

(Actualisé avec cours et conférence de presse)

PARIS, 27 août (Reuters) - L'action Eiffage signe jeudi la plus forte hausse de l'indice SBF 120 au lendemain de l'annonce par le groupe de BTP et de concessions de résultats semestriels jugés rassurants et marqués par une marge au plus haut depuis cinq ans.

A 16h50 (14h50 GMT), le titre flambe de 9,21% à 57,72 euros, contre un gain de 3,61% pour le SBF 120. Le titre, en forte hausse dès la matinée, a accru ses gains jeudi après-midi après que Pierre Berger, PDG du groupe, a dit s'attendre à une marge record sur l'ensemble de l'exercice 2015.

"En pourcentage, il me semble qu'on va rester sur un plus haut historique, c'est-à-dire que la marge opérationnelle globale de l'année 2015 devrait être la plus élevée historiquement", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse.

Eiffage a fait état mercredi d'une marge opérationnelle ressortie à 9% au premier semestre (contre 8,8% au 30 juin 2014), son plus haut niveau depuis cinq ans, la politique de redressement des marges du groupe continuant de porter leurs fruits.

"Globalement, les résultats sont solides, légèrement au-dessus de nos attentes, et nous pensons qu'ils rassureront un marché actuellement nerveux et soutiendront les attentes du consensus", indique dans une note JPMorgan.

Eiffage a également confirmé ses objectifs 2015, à savoir une nouvelle progression de son résultat net, part du groupe, malgré un léger repli attendu de son chiffre d'affaires.

"Les perspectives sur l'année sont maintenues mais le ton semble de plus en plus positif, avec une amélioration du trafic sur les autoroutes à péage et des facteurs de soutien pour les activités dans la construction", commente Barclays dans un mémo.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S vise pour 2015 un recul de 1,6% du chiffre d'affaires mais une progression de 14,5% du résultat net et une marge opérationnelle d'environ 10%. (Alexandre Boksenbaum-Granier et Gilles Guillaume, édité par Patrick Vignal)