Allemagne-Evacuation du QG du SPD après une alerte à la bombe

mardi 25 août 2015 17h03
 

BERLIN, 25 août (Reuters) - Le siège du Parti social-démocrate allemand (SPD) a été évacué mardi à Berlin en raison d'une alerte à la bombe après la visite de son président Sigmar Gabriel dans une localité de l'ancienne RDA où se sont produites des violences visant des migrants.

Yasmin Fahmini, secrétaire général du SPD, a indiqué que le parti avait reçu de nombreuses menaces à tonalité raciste après le déplacement de Sigmar Gabriel à Heidenau, près de Dresde, lundi.

"Nous supposons qu'il s'agit d'un acte politique", a commenté Fahmini. "Mais, soyons tout à fait clairs: le SPD ne se laissera pas impressionner".

Une trentaine de policiers ont été blessés lors de heurts samedi matin à Heidenau entre les forces de l'ordre et des manifestants, certains en état d'ébriété, faisant le salut nazi.

Plusieurs centaines de manifestants s'étaient rassemblés vendredi dans cette localité pour protester contre l'arrivée de 250 réfugiés qui devaient être hébergés dans un nouveau foyer. ( )

Selon la presse, des militants d'extrême droite appartenant au Parti national-démocrate (NPD) se sont joints au rassemblement et ont scandé des slogans xénophobes.

Sigmar Gabriel avait déclaré lors de sa visite que ceux qui s'en étaient pris à des réfugiés à Heidenau "n'avaient rien à voir avec l'Allemagne" qui "ne cèdera pas un pouce de terrain aux bandes d'extrême droite".

(Thorsten Severin; Pierre Sérisier pour le service français, édité par Tangi Salaün)