USA-L'inflation sans doute surestimée au S1 - étude de la Fed

lundi 24 août 2015 19h36
 

SAN FRANCISCO, 24 août (Reuters) - L'inflation aux Etats-Unis a sans doute été "significativement plus faible" qu'annoncé au premier semestre mais cela ne devrait pas conduire les responsables monétaires à fixer les taux de manière incorrecte, estiment des chercheurs de la Fed de San Francisco dans une étude publiée lundi.

Aux termes d'un travail précédent, ils avaient considéré que la faiblesse de la croissance économique en début d'année était vraisemblablement liée à des corrections inadéquates des variations saisonnières et que l'activité avait sans doute était plus soutenue qu'annoncé.

En appliquant la même méthodologie aux données sur l'inflation, ils ont estimé que l'inflation de base, la mesure de la hausse des prix que privilégie la Fed, a probablement été surestimée de 0,3 et 0,2 point de pourcentage au premier et au deuxième trimestres respectivement.

Cette analyse peut alimenter les doutes sur la confiance des responsables monétaire d'un retour de l'inflation vers leur objectif de 2%, dont ils ont fait l'une des conditions d'un relèvement des taux directeurs.

Mais les économistes de la Fed de San Francisco estiment que, les responsables monétaires prenant en compte à la fois l'objectif de plein emploi et de stabilité des prix, la surestimation de l'inflation ne devrait pas les conduire à relever les taux de manière particulièrement prématurée.

"Nous estimons que l'inflation a été plus basse et la croissance économique plus rapide au premier semestre de cette année que ne le montrent les données publiées", écrivent-ils.

"Cependant, les responsables monétaires ont conscience que n'importe quelle statistique considérée isolément, même une donnée synthétique comme le PIB, doit être prise avec précaution. De ce fait, il est peu vraisemblable qu'ils soient abusés par le bruit statistique lié à une saisonnalité résiduelle."

(Ann Saphir, Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand)