L'Egypte assouplit la fiscalité sur les plus hauts revenus

dimanche 23 août 2015 19h55
 

LE CAIRE, 23 août (Reuters) - L'Egypte va abaisser le niveau d'imposition des contribuables les plus fortunés, imposer un plafond des prélèvements obligatoires à acquitter par les entreprises et les particuliers et supprimer une taxe de 10% sur les revenus du capital afin d'attirer les investisseurs et relancer l'activité économique.

Le président égyptien Abdel Fattah al Sissi a promulgué un décret réduisant de 25 à 22,5% la taxe sur les entreprises et les particuliers et suspendant pour une durée de deux ans à compter du mois d'août un prélèvement de 10% sur les revenus du capital.

Le décret précise que l'imposition à 22,5% concerne les revenus supérieurs à 200.000 livres égyptiennes. Auparavant, les revenus supérieurs à 250.000 livres égyptiennes étaient soumis à une taxation à 25%.

En revanche, la taxe de 10% sur les dividendes est, elle, maintenue.

L'Egypte cherche à réduire un déficit budgétaire proche de 10% du PIB en stimulant l'activité économique.

(Pierre Sérisier pour le service français) ;))