Tianjin-Veolia traitera 1.100 tonnes d'eau contaminée

vendredi 21 août 2015 16h56
 

PARIS, 21 août (Reuters) - Les autorités chinoises ont demandé à Veolia de traiter 1.100 tonnes d'eau contaminées à Tianjin, ville portuaire où deux puissantes explosions ont touché des zones industrielles où étaient stockées des produits hautement toxiques, a annoncé vendredi le groupe français.

L'usine du numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets, située à 40 kilomètres du lieu de l'explosion, a été mise à contribution dès le 15 août et stocke actuellement une partie de l'eau contaminée avant de pouvoir la traiter.

"L'usine a une capacité de traitement de 350 tonnes d'eau par jour", rappelle Veolia dans un communiqué.

Selon les autorités chinoises, la teneur en cyanure des eaux près du site était 277 fois supérieure au seuil de tolérance et les entrepôts contenaient 2.500 tonnes de 40 types de produits nocifs.

L'usine de Veolia, ouverte en 2003 pour traiter les déchets solides et liquides du port, a fait de la mission confiée par le gouvernement chinois "sa priorité", a expliqué Régis Calmels, directeur de la zone Asie pour Veolia, joint par Reuters jeudi pour faire un point sur la situation à Tianjin.

"Cette usine n'est pas une station d'épurement classique et a été conçue pour traiter des déchets industriels. (...) Elle n'était évidemment pas prévue pour une telle catastrophe, mais notre capacité est importante", a-t-il précisé, avant d'ajouter que le processus pour traiter l'eau "n'était pas extrêmement sophistiqué sur le plan technique, à condition d'avoir les bonnes installations", ce qui est le cas de Veolia selon lui.

Le communiqué:

bit.ly/1HZDXLY (Joseph Sotinel, édité par Matthieu Protard)