LEAD 1-Renault-Nissan va supprimer des centaines de postes en Inde

jeudi 20 août 2015 19h55
 

(Actualisé avec déclarations du président de Nissan India, contexte)

PARIS, 20 août (Reuters) - L'alliance Renault-Nissan envisage de supprimer plusieurs centaines de postes en Inde et de réduire la production de son usine d'Oragadam, près de Chennai (Madras), dans le sud du pays, a déclaré jeudi soir le président de la filiale locale de Nissan.

Cette décision vise à répondre au ralentissement des ventes lié au petit nombre de lancements de nouveaux produits et à la concurrence croissance de concurrents comme Maruti Suzuki India ou Hyundai Motor.

"Les ventes sur le marché intérieur connaissent des hauts et des bas", a déclaré Guillaume Sicard, président de Nissan India. "Aujourd'hui, nous sommes dans une situation où nous devons adapter légèrement les effectifs de notre usine."

Il a précisé que le projet concernait quelques centaines de postes mais n'a pas donné de chiffre précis.

L'alliance Renault-Nissan emploie 8.000 personnes sur le site d'Oragadam, parmi lesquels 1.200 travailleurs temporaires dont certains ne verront pas leur contrat renouvelé, a-t-il expliqué.

"Dans quelques mois, j'espère que ça repartira à la hausse", a poursuivi Guillaume Sicard, ajoutant que Nissan visait toujours 5% du marché indien des véhicules de tourisme d'ici 2020.

Le site indien de Renault-Nissan a une capacité de 400.000 véhicules par an et opère actuellement à 70% de sa capacité. Chacune de ses deux lignes peut produire jusqu'à 40 voitures à l'heure.

L'une des deux lignes va continuer de tourner à 100% de ses capacités mais l'autre verra sa production réduite de "quelques unités à l'heure", a dit Guillaume Sicard, précisant que cette réduction sera inférieure à 25%.   Suite...