Le London City Airport envisage de se vendre pour £2 mds-source

lundi 17 août 2015 19h48
 

LONDRES, 17 août (Reuters) - Les actionnaires du London City Airport ont mandaté Credit Suisse pour les conseiller en vue d'une éventuelle vente de l'aéroport londonien pour un prix qui pourrait atteindre deux milliards de livres (2,8 milliards d'euros), a-t-on appris lundi de deux sources proches du dossier.

Le London City Airport, apprécié des hommes d'affaires pour sa proximité avec les deux grands quartiers d'affaires de la capitale britannique, pourrait être vendu avant la fin de l'année, ont précisé ces sources, qui ont requis l'anonymat en raison du caractère confidentiel du dossier.

L'aéroport est pour l'instant contrôlé par Global Infrastructure Partners (GIP), un fonds d'investissement également présent au capital des aéroports de Gatwick et Edimbourg.

Credit Suisse et GIP ont refusé de commenter ces informations.

Basé à New York, GIP a été fondé en 2006 par Credit Suise, General Electric et son équipe de direction. Il a racheté le London City Airport en 2006 pour 742 millions de livres et il en possède aujourd'hui 75%, le solde étant détenu par Oaktree Capital management.

Un porte-parole d'Oaktree s'est refusé à tout commentaire.

Les deux actionnaires sont d'accord pour vendre l'aéroport et ils ont eu ces dernières semaines des discussions avec des banques d'investissement, ont dit des sources du secteur, ajoutant que d'autres exploitants d'aéroports pourraient être des acheteurs potentiels.

Situé à environ cinq kilomètres du quartier de Canary Wharf, le London City Airport a vu transiter l'année dernière quelque 3,6 millions de passagers. Il vise le cap des six millions d'ici 2023.

L'aéroport a dégagé en 2014 un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 45,8 millions de livres, en hausse de 9,3% sur un an.

Il a fait appel de la décision du maire de Londres, Boris Johnson, de rejeter un projet d'extension de 200 millions de livres, en raison des nuisances sonores.

(Pamela Barbaglia et Freya Berry; Marc Angrand pour le service français)