Forbes (BoE)-Attendre trop pour relever les taux serait risqué

dimanche 16 août 2015 22h52
 

LONDRES, 16 août (Reuters) - Attendre trop longtemps avant de relever les taux d'intérêt pourrait compromettre la reprise économique britannique, a estimé dimanche, Kristin Forbes, membre du Comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE), ajoutant qu'une hausse de taux devrait intervenir "bien avant" que l'inflation n'ait atteint l'objectif de 2% que s'est fixé la BoE.

Dans une tribune publiée par le Telegraph, Kristin Forbes explique que resserrer trop tôt la politique monétaire britanniques pourrait nuire à l'investissement des entreprises et à la consommation mais que le délai de transmission de la politique monétaire à l'économie réelle créait un risque d'attendre trop longtemps avant d'agir.

"Maintenir les taux d'intérêt au bas niveau actuel pendant une phase d'expansion risque de créer des distorsions", ajoute-t-elle.

"Les taux d'intérêt devront être relevés bien avant que l'inflation n'atteigne notre objectif de 2%. Attendre trop longtemps risquerait de saper la reprise, notamment si les taux d'intérêt doivent être augmentés plus rapidement que nous ne le prévoyons."

Kristin Forbes écrit également que la dévaluation du yuan décidée par les autorités chinoises et la baisse des cours de l'énergie et des matières premières donnaient à la Grande-Bretagne "un peu plus de temps" avant que ne s'accumulent des tensions inflationnistes, mais elle ajoute que les signes éventuels de pressions sur les prix doivent être surveillés avec attention.

(Kylie MacLellan; Marc Angrand pour le service français)