L'Ukraine et ses créanciers continuent de discuter de la dette

vendredi 14 août 2015 14h37
 

KIEV/LONDRES, 14 août (Reuters) - Les discussions sur la restructuration de la dette ukrainienne entre Kiev et ses créanciers doivent se poursuivre ce vendredi, a déclaré une source proche du négociations, alors que les deux premiers jours d'échanges à San Francisco n'ont pas permis d'aboutir à un accord.

Les tractations traînent depuis cinq mois, le principal point d'achoppement étant la décote que l'Ukraine souhaite obtenir sur le principal de la dette.

Les autorités ukrainiennes avaient fixé cette semaine comme date limite pour la conclusion d'un accord sur la restructuration d'une partie de sa dette (plus de 19 milliards de dollars, soit environ 17 milliards d'euros).

Faute de parvenir à un compromis, elles comptent cesser d'honorer leurs échéances. Les prochaines sont le versement de 60 millions de dollars de coupons le 23 août et 500 millions de dollars d'obligations arrivant à échéance le 23 septembre.

Le dernier communiqué commun du ministre des Finances ukrainien et du comité réunissant les principaux créanciers de Kiev n'a donné aucune précision sur un éventuel rapprochement des positions des deux parties.

L'état des finances ukrainiennes, déjà mises à mal par des années de mauvaise gestion, s'est aggravé avec le conflit avec les séparatistes pro-russes dans l'est du pays.

Un programme d'aide international de 40 milliards de dollars dépend de la capacité de Kiev à combler un déficit de financement de 15 milliards de dollars par le biais d'une restructuration.

L'économie ukrainienne s'est effondrée de 14,7% sur un an au deuxième trimestre, alors qu'il avait reculé de 4,5% sur la même période l'année dernière, a annoncé vendredi le service national de la statistique. (Alessandra Prentice et Karin Strohecker, avec Natalia Zinets à Kiev et Rory Carroll à San Francisco; Myriam Rivet pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)