USA - Forte hausse des stocks des entreprises en juin

jeudi 13 août 2015 16h30
 

WASHINGTON, 13 août (Reuters) - Les stocks des entreprises américaines ont augmenté en juin à leur rythme le plus marqué depuis deux ans et demi, selon des données publiées jeudi par le département du Commerce qui viennent à leur tour suggérer que le produit intérieur brut (PIB) du deuxième trimestre pourrait être revu à la hausse.

Ces stocks ont ainsi progressé de 0,8%, une hausse inédite depuis janvier 2013, après une augmentation confirmée de 0,3% en mai. Les économistes interrogés avaient anticipé une progression de 0,3% des stocks, une composante clef dans le calcul du PIB.

Si on prend en compte les stocks hors automobiles, ce qui correspond à la mesure prise en compte pour le calcul du PIB, ils ont bondi de 0,7% en juin, soit leur progression la plus marquée depuis novembre 2013. Et, toujours selon cette mesure, la progression des stocks du mois de mai s'établit finalement à 0,3% contre +0,1% en première estimation.

Selon la première estimation publiée à la fin du mois dernier par le département du Commerce, le PIB des Etats-Unis a progressé de 2,3% en rythme annualisé au deuxième trimestre.

Mais le hausse des stocks hors automobiles de juin a été plus forte que ce qu'avait retenu le département du Commerce pour sa première estimation du PIB du deuxième trimestre. Washington avait alors dit que, contrairement au premier, les stocks n'avaient guère contribué au PIB sur la période.

Au vu d'un ensemble de données attestant d'une accélération de l'activité vers la fin du deuxième trimestre, certains économistes que le PIB de la période pourrait être revu à un taux annualisé d'au moins 3%.

Le département du Commerce publiera le 27 août sa deuxième estimation du PIB pour le deuxième trimestre.

Les ventes des entreprises ont de leur côté augmenté de 0,2% en juin après une hausse de 0,4% en mai. Au rythme de juin, il leur faudrait 1,37 mois pour écouler leurs stocks, un ratio relativement élevé et en hausse p ar rapport à celui de 1,36 en mai. (Lucia Mutikani, Benoît Van Overstraeten pour le service français)