Dudley (Fed) ne s'alarme pas de la dévaluation du yuan

mercredi 12 août 2015 17h38
 

12 août (Reuters) - Un réajustement du yuan est probablement justifié si la croissance chinoise est plus faible que ce que prévoyaient les autorités, a estimé mercredi William Dudley, le président de la Réserve fédérale de New York.

"A l'évidence, si l'économie chinoise est plus faible que ce que les autorités anticipaient peut-être, il n'est sans doute pas injustifié que la monnaie s'ajuste en conséquence à cette faiblesse", a déclaré William Dudley, premier responsable de la Réserve fédérale à commenter publiquement la dévaluation du yuan annoncée mardi par Pékin.

"Il est encore bien trop tôt pour juger ce qui se passe en Chine en termes de réajustement de la politique des changes. Clairement, il se passait que le yuan chinois s'appréciait tout comme le dollar", a-t-il ajouté après avoir prononcé un discours à Rochester, dans l'Etat de New York.

Dudley, un proche de la présidente de la Fed Janet Yellen, a indiqué que la banque centrale relèverait ses taux "dans un avenir proche" mais il s'est refusé à dire si ce serait dès le mois de septembre, lors de la prochaine réunion du Comité de politique monétaire (Fomc).

"Cela dépendra des données", a-t-il dit, ajoutant que la Fed voulait s'assurer d'une reprise économique "forte et durable."

Le revirement inattendu de la Chine sur les taux de change a relancé le débat sur le calendrier de la hausse de taux aux Etats-Unis. La probabilité d'un premier resserrement dès septembre est tombée à moins de 50% alors qu'elle était de près de 60% vendredi dernier après la statistique robuste de l'emploi en juillet.

"Ce qui se passe en Chine a d'énormes implications pour le reste du monde (...), d'énormes implications pour la demande dans d'autres pays et pour les prix des matières premières", a dit William Dudley en réponse à une question posée par son auditoire. "Mais il est trop tôt pour tirer des conclusions sur ce que cela va changer". (Jonathan Spicer, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)