En dépit de la dévaluation du yuan, la Fed pense aux USA d'abord

mardi 11 août 2015 20h51
 

par Jonathan Spicer

NEW YORK, 11 août (Reuters) - L'économie américaine restera sans doute la priorité de la Réserve fédérale du point de vue de l'évolution de ses taux d'intérêt, en dépit de la dévaluation du yuan chinois survenue ce mardi.

La banque centrale américaine se contentera vraisemblablement d'espérer que cette dévaluation ne déclenche pas une série d'initiatives du même type car, dans le cas contraire, le dollar monterait sans doute bien plus haut, au risque de peser encore sur une inflation déjà bien faible aux Etats-Unis, estiment les économistes et les spécialistes de la Fed.

Le marché de l'emploi est toujours la première préoccupation de la Fed et de ce point de vue, ses responsables pourraient voir un bon signe dans la dévaluation du yuan, apte à redonner de la vigueur à l'économie chinoise et par contrecoup à l'économie mondiale.

"Je ne pense pas que cela influera sur les décisions de la Fed, à moins que cela évolue en quelque chose qui déstabilise vraiment les marchés", dit Peter Hooper, ancien économiste de la Fed et chef économiste de Deutsche Bank Securities.

"Ça peut freiner l'économie par le biais des exportations et peser sur les prix de détail, mais pas suffisamment pour dévier de leur trajectoire l'économie ou le marché du travail américains".

La Banque populaire de Chine a dévalué la monnaie nationale à la suite d'indicateurs économiques jugés décevants, qualifiant sa décision de "dépréciation ponctuelle" destinée à l'aligner avec d'autres devises.

"L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE DÉPEND AVANT TOUT D'ELLE-MÊME"   Suite...