LEAD 1-Allemagne-Détérioration surprise du moral des investisseurs

mardi 11 août 2015 13h02
 

(Actualisé avec détails, contexte)

BERLIN, 11 août (Reuters) - Le moral des investisseurs et analystes allemands s'est détérioré en août en raison essentiellement des craintes de voir l'instabilité économique mondiale peser sur l'activité du pays, montre la dernière enquête mensuelle de l'institut ZEW publiée mardi.

L'indice du sentiment des investisseurs calculé par l'institut de Mannheim a reculé à 25,0 contre 29,7 en juillet. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une progression à 32,0 et la prévision la plus bas recueillie était de 25,5.

Il s'agit du cinquième mois consécutif de baisse de cet indice mais la composante des conditions actuelles a en revanche grimpé à 65,7 après 63,9 en juillet, dépassant nettement le consensus qui était à 64,3.

La publication de l'indice ZEW a accentué le recul des Bourses européennes, qui pâtissent surtout de l'annonce d'une dévaluation du yuan chinois.

"Le moteur économique allemand tourne toujours parfaitement. Ceci étant dit, au vu des circonstances économiques et géopolitiques actuellement à l'oeuvre dans le monde, une amélioration sensible de la situation économique allemande sur le moyen terme est improbable", déclare Clemens Fuest, président du ZEW, cité dans un communiqué.

"C'est pour cela que le sentiment économique s'est dégradé."

La détérioration du moral des investisseurs pourrait peser sur la reprise économique allemande, qui est montée en puissance au deuxième trimestre.

La croissance de l'Allemagne avait faibli en début d'année, ne dégageant qu'un rythme de 0,3%, et le ministère des Finances anticipait le mois dernier une croissance du même ordre au deuxième trimestre, portée par la demande intérieure, avec en parallèle une accélération du commerce international.

Le PIB du deuxième trimestre sera publié vendredi et le consensus Reuters donne une croissance de 0,5%.

L'institut ZEW a interrogé 228 analystes et investisseurs du 27 juillet au 10 août pour réaliser son enquête. (Paul Carrel et Madeline Chambers; Patrick Vignal pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)