Shell vend sa part dans un fournisseur de lubrifiants chinois

vendredi 7 août 2015 11h36
 

LONDRES, 7 août (Reuters) - Royal Dutch Shell a annoncé vendredi la prochaine cession de sa participation de contrôle dans Tongyi Lubricants en Chine, dernière mesure en date prise par le géant pétrolier anglo-néerlandais pour réorganiser ses activités aval (raffinage et distribution) à travers le monde.

Le groupe, qui avait racheté une part de 75% dans Tongyi en 2006, prévoit une sortie complète du capital d'ici la fin 2015 ou le début 2016.

La valeur de la transaction n'a pas été révélée. Shell vend sa part à Huo Group, son partenaire au sein de Tongyi, et au fonds d'investissement Carlyle International.

Royal Dutch Shell a ajouté qu'il ne quittait pas le marché des lubrifiants chinois, en croissance, soulignant vouloir continuer à se développer sous sa propre marque.

Sur l'année écoulée, Shell a cédé des raffineries et des activités de détail en Australie, en Italie, en Grande-Bretagne, au Danemark, en France et, tout récemment, au Japon.

Fin juillet, le raffineur japonais Idemitsu Kosan avait dit qu'il achetetait un tiers du capital de son concurrent Showa Shell Sekiyu auprès de Royal Dutch Shell, faisant ainsi un pas vers une offre de quelque 500 milliards de yens (3,7 milliards d'euros) sur l'ensemble de l'entreprise.

Sur la période 2016-2018, le groupe prévoit de céder pour 30 milliards de dollars d'actifs, le but étant de renforcer le bilan à la suite du rachat programmé de BG Group pour 70 milliards de dollars, transaction qui devrait être finalisée début 2016. (Ron Bousso, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)