La Bourse de Paris-Les valeurs à suivre vendredi (actualisé)

vendredi 7 août 2015 08h34
 

(Actualisé avec Axa, Sanofi, Natixis, BNP Paribas et ADP))
    * Variation des futures sur indice CAC 40 <0#FCE:>
    * Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 7 août (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la
Bourse de Paris, attendue sans grand changement à l'ouverture
avant les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis, qui
pourraient être décisifs pour le calendrier de la remontée des
taux directeurs de la Réserve fédérale américaine.
    A 8h33, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 
recule de 0,07% :

    * AXA a annoncé vendredi des négociations
exclusives avec l'assureur belge Ageas en vue de lui
céder ses activités d'assurance au Portugal, pour une
contrepartie en numéraire de 190,8 millions d'euros.   
 
            
    * SANOFI a annoncé vendredi la conclusion d'une
nouvelle collaboration de recherche avec l'allemand Evotec
 pour le développement de thérapies innovantes du
diabète. 
    
    * JCDECAUX a annoncé jeudi avoir remporté le
contrat des abribus publicitaires des transports urbains de
Londres, d'une valeur de 700 millions d'euros pour une durée de
8 ans. 
    
    * BNP PARIBAS - Citigroup a ajouté la banque à sa
liste de valeurs préférées en Europe (Citi Focus List Europe),
avec un objectif de cours de 68 euros.   
       
    * AREVA a remporté un contrat pour la fabrication
et l'installation d'un couvercle de cuve intégré dans une
centrale nucléaire de Caroline du Sud, aux Etats-Unis.
 
    
    * NORBERT DENTRESSANGLE a fait état jeudi d'une
chute de 57% de son bénéfice net au premier semestre, pénalisé
notamment par des charges liées à la prise de contrôle par
l'américain XPO Logistics, qui a racheté le groupe fin
avril.  
        
    * NATIXIS - HSBC a ramené sa recommandation de
"acheter" à "conserver", avec un objectif de cours maintenu à
6,9 euros. 
    
    * ADP - HSBC a relevé sa recommandation de
"alléger" à "conserver", avec un objectif de cours de 105 euros
contre 99 euros précédemment.

    * DERICHEBOURG a dit jeudi continuer d'étudier des
opérations de croissance externe et indiqué qu'il poursuivrait
l'amélioration de sa rentabilité dans les Services à
l'environnement, tandis que dans le pôle Multiservices, la
progression des résultats devrait se poursuivre. Au troisième
trimestre fiscal du groupe, le chiffre d'affaires a reculé de
1,5% en données comparables, pénalisé par une baisse de 5,4%
dans les Services à l'environnement. (Le communiqué: bit.ly/1Eb8Ix8)
    
    * GENERALE DE SANTÉ a fait état d'une baisse de
28,8% de son résultat opérationnel semestriel, plombé par la
baisse tarifaire, l'effet de ciseaux induit par la hausse des
charges d'exploitation, l'application de la nouvelle norme
comptable IFRIC 21 et la hausse de charges exceptionnelles,
liées notamment à la fusion avec Ramsay Santé. (Le communiqué: bit.ly/1MPIB7c)
    
    * PARIS ORLEANS a prévenu jeudi que certains de
ses métiers étaient volatils et fortement dépendants de la
conjoncture et des conditions de marché, qui demeurent
incertaines et sont devenues plus difficiles en raison des aléas
macroéconomiques. Au premier trimestre fiscal du groupe, les
revenus ont diminué de 2%, avec un recul de 4% dans le conseil
financier. (Le communiqué: bit.ly/1Uqy6s4)
    
    * PHARMAGEST INTERACTIVE a vu son chiffre
d'affaires progresser de 4,5% au premier semestre en données
retraitées, soutenu par sa division Solutions pour les
établissements sanitaires et médico-sociaux (+11,3%) et son pôle
e-Santé (+158,3%). (Le communiqué: bit.ly/1T7thSc)
    
    * HEURTEY PETROCHEM s'est dit confiant dans sa
capacité à réaliser en 2015 son objectif de chiffre d'affaires
de 400-420 millions d'euros malgré le repli de 2% de son
activité au premier semestre. Le carnet de commandes, à 500
millions d'euros à fin juin, est stable par rapport à fin 2014
et sur un an. (Le communiqué: bit.ly/1gMTpWO)
    
    
    PUBLICATION après Bourse:
    * BELVÉDÈRE / CA du S1

 (Raphaël Bloch et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Dominique Rodriguez)