Le marché chinois des médicaments se complique pour l'Occident

jeudi 6 août 2015 16h49
 

par Ben Hirschler

LONDRES, 6 août (Reuters) - Le marché pharmaceutique chinois devient plus difficile pour les groupes occidentaux en raison notamment d'une pression sur les prix résultant d'un accès plus large de la population aux soins médicaux.

La Chine, qui a dépassé le Japon pour devenir le deuxième marché mondial pour les médicaments sur ordonnance derrière les Etats-Unis, a attiré de gros investissements de la part des principaux laboratoires du secteur ces dernière années.

Mais les taux de croissance ont nettement ralenti ces derniers temps. A l'exception d'AstraZeneca, aucun des gros laboratoires n'a enregistré au deuxième trimestre une progression à deux chiffres de ses ventes en Chine, selon une analyse réalisée par Deutsche Bank.

Dernier en date à souffrir de cet état de fait, le danois Novo Nordisk, premier producteur mondial d'insuline, a même annoncé ce jeudi une chute de 6% de ses ventes en Chine.

Novo a attribué cette baisse à un ralentissement de la croissance du marché pour les traitements du diabète ainsi qu'à la concurrence de l'insuline fabriquée à bas coûts en Chine.

De nombreux dirigeants de l'industrie pharamaceutique restent cependant optimistes concernant les perspectives à long terme sur le marché chinois.

Avec les mesures d'amélioration de l'accès aux soins de santé mises en place par le gouvernement chinois, les dépenses sur les médicaments devraient atteindre 185 milliards de dollars (170 milliards d'euros) d'ici à 2018, selon le cabinet de consultants IMS Health.

  Suite...