** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

jeudi 6 août 2015 08h01
 

PARIS/LONDRES, 6 août (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse jeudi à l'ouverture, avec notamment un recul des valeurs du secteur des médias dans le sillage du titre Walt Disney qui a pesé sur Wall Street la veille.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,5% à l'ouverture, le Dax à Francfort devrait commencer la journée sur un recul compris entre 0,4% et 0,5%, tandis que le FTSE à Londres devrait céder 0,6% dans les premiers échanges.

Le Standard & Poor's 500 et le Nasdaq ont fini mercredi dans le vert tandis que le Dow Jones, ralenti par une chute de l'action Walt Disney, a terminé pratiquement à l'équilibre.

Le groupe de médias et de divertissement, qui a livré mardi après la clôture des résultats trimestriels légèrement inférieurs aux attentes, a parallèlement annoncé une révision en baisse de sa prévision de bénéfice pour sa filiale de réseaux câblés, ce qui a pesé sur l'ensemble du compartiment des médias mercredi.

Les investisseurs restent également à l'affut d'indices concernant le calendrier qu'adopteront les grandes banques centrales pour relever leurs taux, alors que la Banque d'Angleterre (BoE) rend publique à la mi-journée sa décision de politique monétaire.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'annonce mercredi par l'Institute for Supply Management (ISM) d'une accélération de la croissance du secteur des service aux Etats-Unis en juillet à son rythme le plus élevé depuis 10 ans, qui plaide pour une hausse dès septembre, a semble-t-il éclipsé le ralentissement du rythme des créations d'emplois mis en évidence un peu auparavant par l'enquête ADP pourrait inciter la Fed à patienter jusqu'en décembre.

La Bourse de Tokyo a terminé en légère hausse, tandis que l'indice MSCI des valeurs d'Asie hors Japon et du Pacifique abandonne 0,8% dans le même temps.

Porté par la perspective d'un relèvement des taux par la Fed, le dollar a touché un plus haut de trois mois et demi contre un panier de devises de référence, à 98.218, avant de refluer légèrement. L'euro, tombé mercredi à un creux de deux semaines, à 1,0847 dollar, se traite s'échange à 1,0918 dollar.

Les cours des matières premières sont orientés à la hausse ce jeudi, qu'il s'agisse du pétrole , du cuivre et de l'aluminium, même si les gains sont limités par la vigueur du dollar.   Suite...