La Russie continuera à acheminer les astronautes US vers l'ISS

jeudi 6 août 2015 03h35
 

CAP CANAVERAL, 6 août (Reuters) - La Nasa continuera de confier à la Russie l'acheminement de ses astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS), des restrictions financières ayant retardé d'autres solutions aux Etats-Unis, a annoncé mercredi l'agence spatiale américaine.

Dans une lettre au Congrès, l'administrateur de la Nasa, Charles Boden, a chiffré le prolongement de ce contrat jusqu'en 2017 à environ 490 millions de dollars (450 millions d'euros).

Le contribuable américain paiera ainsi à la Russie 80 millions de dollars par siège sur une navette Soyouz au moment où les Etats-Unis ont décidé de renforcer les sanctions contre la Russie en raison de son soutien aux rebelles pro-russes dans l'est de l'Ukraine.

"Malheureusement, depuis cinq ans maintenant, le Congrès (...) ne finance plus de façon adéquate le programme Commercial Crew pour rétablir les lancements de vols spatiaux habités sur le sol américain cette année, comme prévu", écrit Charles Bolden.

"La conséquence en est une dépendance totale par rapport au vaisseau russe Soyouz comme véhicule de transport de nos équipes américaines et des équipages de nos partenaires internationaux", ajoute-t-il.

La Nasa a mis ses navettes spatiales à la retraite en 2011. Elle a noué un partenariat avec les sociétés privées SpaceX et Boeing pour développer des véhicules capables d'acheminer ses astronautes vers l'ISS et de les ramener sur la Terre.

La Nasa pensait entamer les vols privés en 2017, mais le projet de loi de finances pour l'année fiscale qui commence le 1er octobre prévoit de réduire le programme Commercial Crew, ce qui devrait se traduire par des délais supplémentaires et une hausse des coûts, souligne l'administrateur de la Nasa.

Egalement mercredi, la société Orbital ATK, une des deux sociétés qui acheminent de la marchandise vers l'ISS dans le cadre d'un autre programme de la Nasa, a annoncé qu'une paire de moteurs russes pour sa fusée Antares rénovée étaient arrivés aux Etats-Unis.

La fusée d'Orbital est clouée au sol depuis un accident de lancement en octobre dernier. Elle devrait être à nouveau opérationnelle en mars. (Irene Klotz; Danielle Rouquié pour le service français)