Le Sénat italien adopte une loi de simplification administrative

mardi 4 août 2015 17h16
 

ROME, 4 août (Reuters) - Le Sénat italien a adopté mardi le projet de loi gouvernemental de simplification administrative et d'économies dans la fonction publique, une réforme défendue par le président du Conseil, Matteo Renzi, au nom de la rigueur budgétaire et du soutien à la croissance.

L'Italie figure parmi les pays de l'OCDE dont la fonction publique est jugée la moins efficace et le secteur public est régulièrement accusé d'être inefficace et corrompu.

Le projet de loi de "délégation" voté par les sénateurs regroupe une série de réformes que le gouvernement doit mettre en oeuvre par décret au cours des 18 prochains mois. La Chambre des députés a déjà approuvé le texte, il y a plus d'un an.

Le gouvernement Renzi souhaite entre autre réduire le nombre des opérateurs publics locaux, démanteler l'office national de protection des forêts, abaisser le nombre des chambres de commerce régionales et mettre en oeuvre un système de promotion au mérite pour les cadres de la fonction publique.

Matteo Renzi, dont la popularité a nettement diminué ces derniers mois, a promis d'importantes réformes de fond pour accroître le potentiel de croissance de l'Italie, dont la reprise reste modeste après trois ans de récession.

Au-delà de la réduction des coûts de la fonction publique, les réformes promises visent entre autres à réduire le nombre des entreprises détenues par l'Etat, supérieur à 8.000 pour l'instant.

(Francesca Piscioneri, Marc Angrand pour le service français)