France-Ralentissement de la croissance dans les services-Markit

mercredi 5 août 2015 09h50
 

PARIS, 5 août (Reuters) - La croissance de l'activité dans le secteur des services a marqué le pas le mois dernier en France après ses plus hauts depuis l'été 2011 atteints en juin, du fait d'un ralentissement de la hausse des nouvelles commandes, selon la version définitive des indicateurs PMI de Markit publiés mercredi.

L'indice du secteur des services est ressorti à 52,0, le niveau où il avait été annoncé en première estimation, contre 54,1 en juin. Il s'inscrit pour le sixième mois consécutif au-dessus de la barre des 50 qui sépare contraction et croissance de l'activité.

L'indice composite, qui combine des éléments de l'indice du secteur manufacturier, repassé sous la barre des 50 le mois dernier, et celui des services, est revenu de son côté à 51,5 contre 53,3 en juin.

Outre des nouvelles commandes moins dynamiques, les chefs d'entreprises du secteur des services interrogés par Markit font état d'un ralentissement du volume des affaires en attente et d'une légère contraction de l'emploi pour la première fois en cinq mois.

Cet environnement se traduit par un recul des perspectives d'activité qui, après un plus haut de plus de trois ans affiché en juin, sont retombées à leur niveau le plus faible depuis début 2015.

Pour Jack Kennedy, économiste de Markit, "la détérioration des perspectives d'activité et le retour à la contraction de l'emploi témoignent d'un certain scepticisme des entreprises quant à l'existence d'une véritable reprise économique."

"Dans un tel contexte, les bons résultats du mois dernier pourraient n'avoir été qu'un feu de paille", ajoute-t-il.

Les indicateurs français en temps réel

Les indicateurs de la zone euro en temps réel

Le point sur la conjoncture française (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)