BOURSE-Lectra recule, prises de commandes et objectifs déçoivent

vendredi 31 juillet 2015 12h48
 

PARIS, 31 juillet (Reuters) - L'action Lectra accuse l'une des plus fortes baisses de l'indice CAC Mid & Small vendredi midi à la Bourse de Paris, le spécialiste des solutions technologiques intégrées pâtissant du niveau de prises de commandes annoncé la veille au titre du deuxième trimestre et de ses objectifs annuels.

A 12h43, le titre recule de 10,14% à 12,85 euros dans des volumes représentant 1,45 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant, le CAC Mid & Small gagne 0,02%.

Lectra a fait état d'une hausse de 15% de son chiffre d'affaires en données réelles au deuxième trimestre, à 60,3 millions d'euros, dopée par la baisse de l'euro face au dollar et au yuan. En données comparables, l'activité a crû de 5%.

Le résultat opérationnel progresse de 92% (+20% à données comparables).

Les commandes de nouveaux systèmes, qui augmentent de 5% à données réelles, sont en revanche en recul de 3% à données comparables par rapport au deuxième trimestre 2014.

"Pour 2015, compte tenu de la faiblesse des prises de commandes du premier semestre (notamment en Asie-Pacifique et dans le débouché automobile), la société annonce être en mesure de réaliser ses indications 2015, mais à parité euro-dollar de 1,10 et non plus de 1,25, ce qui correspond donc à une révision en baisse implicite de ses attentes", juge Société générale.

Pour 2015, le groupe vise un chiffre d'affaires de l'ordre de 240 millions d'euros (+14% à données réelles par rapport à 2014), un résultat opérationnel courant d'environ 29 millions d'euros (+47%), une marge opérationnelle courante de 12% (+2,6 points) et un résultat net de l'ordre de 20 millions d'euros (+39%).

"Lectra reste selon nous un groupe solide, disposant notamment d'une trésorerie de plus de 50 millions d'euros attendus à fin 2015, mais la nouvelle déception sur les prises de commandes justifie désormais une certaine prudence après la forte appréciation du cours", considère SocGen.

Le courtier a abaissé son conseil sur la valeur d'"acheter" et à "conserver".   Suite...