LEAD 1-Vinci relève l'objectif de résultat 2015,les commandes repartent

jeudi 30 juillet 2015 19h06
 

(Actualisé avec précisions)

PARIS, 30 juillet (Reuters) - Vinci a relevé jeudi son objectif de bénéfice net 2015 après un premier semestre marqué par un début de redressement de ses prises de commandes dans la construction et l'énergie, bon présage pour l'activité future.

Le groupe de BTP et de concessions vise désormais un résultat net, part du groupe, "légèrement supérieur" à celui de 2014 hors éléments non courants, alors qu'il tablait jusqu'ici sur un résultat net de même niveau. Vinci a ajouté prévoir une progression de sa marge opérationnelle sur activité en 2015, mais l'amélioration des commandes n'a pas suffi à modifier sa prévision d'une légère baisse du chiffre d'affaires consolidé du groupe, à structure réelle, sur l'ensemble de l'année.

"Fort (des bonnes performances du S1) et d'une inflexion positive récente du rythme des prises de commandes dans le contracting, Vinci aborde la seconde partie de l'année avec confiance", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Au premier semestre, le chiffre d'affaires a reculé de 1,8% à 17,88 milliards d'euros et son bénéfice net, part du groupe, hors éléments non courants a progressé de 6,3% à 827 millions. Dans les deux cas, les variations excluent l'impact de la cession de Vinci Park l'an dernier, qui rend le comparatif défavorable.

En données réelles, le chiffre d'affaires ressort en baisse de 3,2% et le résultat net en recul de 39,3%.

Le carnet de commandes a progressé de 2,8% à 28,7 milliards d'euros au premier semestre, mais stagne toujours d'une année sur l'autre si l'on ne tient pas compte de la fin du chantier de la ligne TGV Tours-Bordeaux.

Dans les concessions, Vinci a observé une accélération du trafic de ses autoroutes, stimulé côté voitures par la baisse du prix de l'essence et les nombreux jours fériés de mai, et côté poids lourds par le rebond économique espagnol.

Dans les aéroports, axe prioritaire du développement du groupe à l'international, la croissance est restée vigoureuse (+11,7%).   Suite...