LEAD 1-Engie-La Belgique a pesé au S1 mais 2 réacteurs seront prolongés

mercredi 29 juillet 2015 19h55
 

* Résultats en forte baisse au S1

* Le nucléaire belge et le pétrole ont pesé

* Accord pour prolonger de 10 ans Doel 1 et 2

* Objectifs confirmés (Actualisé avec précisions et accord en Belgique)

PARIS, 29 juillet (Reuters) - Engie (ex-GDF Suez) a publié mercredi des résultats en forte baisse au premier semestre 2015, pénalisés notamment par le nucléaire en Belgique, mais le groupe a également annoncé un accord pour prolonger de dix ans deux des réacteurs qu'il exploite dans le pays.

Le producteur et distributeur de gaz et d'électricité a précisé qu'il investirait 700 millions pour pouvoir exploiter jusqu'en 2025 Doel 1, déconnecté depuis février, et Doel 2, qui atteindra 40 ans le 1er décembre 2015.

L'accord conclu avec le gouvernement belge s'accompagne d'une révision à la baisse de la taxe nucléaire imposée à Electrabel, sa filiale, fixée à 200 millions d'euros en 2015 et 130 millions en 2016. Depuis 2012, elle s'élevait à 550 millions par an.

Après avoir dû ajuster à la baisse ses prévisions pour 2015 en mai pour tenir compte de l'indisponibilité plus longue que prévu de deux autres réacteurs belges, Doel 3 et Tihange 2, Engie a en outre confirmé mercredi qu'ils devraient redémarrer le 1er novembre.

L'énergéticien, qui souffre également de la chute des prix du pétrole et du gaz, table toujours pour 2015 sur un résultat net récurrent part du groupe de 2,85 à 3,15 milliards d'euros (à climat moyen en France).   Suite...