Le Premier ministre grec n'exclut pas des élections anticipées

mercredi 29 juillet 2015 13h13
 

29 juillet (Reuters) - Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a déclaré mercredi qu'il pourrait être contraint d'organiser des élections législatives anticipées s'il ne disposait plus de la majorité nécessaire au Parlement.

"Je serais la dernière personne à vouloir des élections si j'avais une majorité parlementaire assurée pour aller jusqu'au bout de (mon) mandat de quatre ans", a déclaré le chef du gouvernement lors d'une interview à une radio grecque.

Il a précisé qu'un congrès exceptionnel de son parti, Syriza (gauche radicale), pourrait avoir lieu début septembre.

Il a également indiqué que son gouvernement ne mettrait pas en oeuvre des réformes au-delà de ce qui a été décidé lors de l'accord conclu mi-juillet avec les créanciers du pays au sommet de la zone euro.

"Je connais bien le cadre de l'accord que nous avons signé au sommet de l'euro le 12 juillet", a déclaré Alexis Tsipras à la radio Sto Kokkino.

"Nous mettrons en oeuvre ces engagements, sans tenir compte du fait que nous soyons d'accord avec ou pas. Rien au-delà." (Renee Maltezou,; Danielle Rouquié pour le service français)