LEAD 1-Barclays accélère sa restructuration, le titre grimpe

mercredi 29 juillet 2015 11h11
 

(Actualisé avec précisions, cours de Bourse)

LONDRES, 29 juillet (Reuters) - Barclays a annoncé mercredi vouloir intensifier son programme de cession d'actifs et de réduction des coûts, trois semaines après avoir limogé son directeur général Antony Jenkins.

Cette annonce et la publication d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes ont entraîné la hausse de l'action Barclays, qui gagne 2,25% à 285,90 pence en Bourse de Londres vers 08h30 GMT.

Le président John McFarlane, qui assurera la direction générale de la banque britannique jusqu'à la désignation du successeur de Jenkins, a affiché sa volonté de réduire le ratio coût/bénéfices, autour de 70% pour le premier semestre, pour le ramener autour de 55%.

La banque entend également céder pour 20 milliards de livres (28 milliards d'euros) d'actifs non stratégiques d'ici à 2017. Ses actifs non stratégiques se chiffraient fin juin à 57 milliards de livres. Barclays avait précédemment affiché son intention de les réduire à 45 milliards de livres d'ici à fin 2016.

Barclays a inscrit une provision de 850 millions de livres dans ses comptes du deuxième trimestre, dont 600 millions pour un litige sur des ventes forcées d'assurance-crédit dont le coût pour la banque s'élève désormais à 6 milliards de livres.

L'établissement a fait état pour ce même trimestre d'un bénéfice ajusté avant impôt de 1,85 milliard de livres, en hausse de 12% sur un an et supérieur au consensus de 1,75 milliard de livres.

La provision révélée mercredi a été largement compensée par un gain exceptionnel de 496 millions de dollars lié à une décision de justice américaine concernant les anciens actifs de Lehman Brothers.

Barclays ne prévoit pas d'augmentation de capital, a déclaré lors de la présentation des résultats son directeur financier, Tushar Morzaria, réagissant ainsi à un analyste de Bernstein qui évoquait dans une note le risque pour Barclays de devoir lever cinq milliards de livres auprès de ses actionnaires.   Suite...