Finmeccanica ne cherche plus à vendre sa filiale américaine DRS

lundi 27 juillet 2015 13h39
 

MILAN, 27 juillet (Reuters) - Le groupe industriel italien Finmeccanica ne cherche plus à vendre DRS Technologies, sa filiale d'électronique de défense aux Etats-Unis, en raison de l'amélioration de ses performances, a rapporté lundi une source proche du dossier, confirmant une information publiée par le Financial Times dimanche.

Selon le FT, de meilleures perspectives dans le secteur de la défense et de meilleures performances de cette filiale rachetée par Finmeccanica en 2008 pour 5,2 milliards de dollars (4,7 milliards d'euros) incitent finalement le groupe italien à conserver cet actif.

Début juillet, l'administrateur délégué de Finmeccanica avait déclaré que DRS se portait bien et que les résultats du premier semestre paraissaient meilleurs que prévu. (Stephen Jexkes, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)