LEAD 1-GVC relance la bataille pour le contrôle de Bwin

lundi 27 juillet 2015 13h21
 

27 juillet (Reuters) - La société britannique de jeux en ligne GVC Holdings a relevé lundi son offre pour Bwin.party Digital Entertainment, proposant désormais un milliard de livres (1,4 milliard d'euros) pour racheter le spécialiste des paris et faire échec à uhe offre concurrente de 888 Holdings.

Bwin avait accepté le 17 juillet une offre en numéraire et en actions de 888 Holdings qui le valorisait à 900 millions de livres, aux dépens d'une proposition de GVC pourtant plus élevée - à 908 millions de livres - mais jugée plus risquée dans l'exécution.

Bwin a confirmé avoir reçu la nouvelle offre de GVC, qu'il entend prendre le temps d'examiner.

GVC propose 122,5 pence pour chaque titre de sa cible, soit 18% de plus que l'offre de 888 à 104,09 pence. Les actionnaires de Bwin recevraient 25p en cash et le solde en actions nouvelles GVC.

GVC a précisé que le financement serait assuré en partie par un prêt de 400 millions d'euros consenti par Cerberus Capital Management.

GVC, dont la capitalisation boursière représente moins du tiers de celle de Bwin, promet des synergies de plus de 135 millions d'euros par an à compter de la fin 2017, soit plus du double de celles de 70 millions estimées par 888.

888 s'est refusé à tout commentaire dans l'immédiat mais les analystes s'attendent à ce qu'il revienne à la charge.

"La prime par rapport à l'offre qui avait été acceptée est telle que le conseil d'administration de Bwin n'aura probablement d'autre choix que de reconsidérer son acceptation de l'offre de 888", écrivent les analystes de Davy Research dans une note. "Nous ne serions pas surpris de voir 888 revenir avec une contre-proposition."

A la Bourse de Londres, Bwin s'octroie 1,6% à 110,3 pence vers 11h20 GMT alors que 888 Holdings cède 2,3% et GVC 1,4%. (Aastha Agnihotri à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)