LEAD 1-La Bourse de Tokyo cède 0,95%, plus bas de 2 semaines

lundi 27 juillet 2015 08h43
 

(Actualisé avec précisions)

TOKYO, 27 juillet (Reutersà - La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,95% lundi, à l'image de Wall Street vendredi, les inquiétudes face au ralentissement de la croissance mondiale et l'attentisme avant la réunion de la Fed cette semaine limitant l'appétit pour les actifs à risque

L'indice Nikkei a perdu 194,43 points à 20.350,10, son plus bas niveau depuis le 13 juillet, et le Topix, plus large, a cédé 17,96 points (1,08%) à 1.637,90 points.

Wall Street s'est repliée vendredi pour la quatrième séance d'affilée, le recul du secteur de la santé, tiré par Biogen , et les inquiétudes sur la croissance mondiale ayant contrebalancé l'impact des bons résultats d'Amazon et de Visa.

Le comité de politique monétaire de la Réserve fédérale se réunit mardi et mercredi. Il ne devrait pas relever les taux cette fois-ci mais les investisseurs attendent toujours un relèvement en septembre. D'autant que la banque centrale américaine a publié vendredi par erreur les prévisions de ses économistes, qui voient une hausse des taux d'un quart de point cette année.

"Les investisseurs craignent que la Fed relève ses taux alors que se pose la question de savoir si l'économie américaine est suffisamment vigoureuse pour le supporter", dit Masashi Oda, responsable de l'investissement chez Sumitomo Mitsui Trust Bank.

Les valeurs financières ont perdu du terrain dans le climat d'aversion au risque. Nomura Securities a perdu 1,54%.

Quelques sociétés dont les résultats sont attendus cette semaine ont été particulièrement actives.

Nippon Yusen a pris 1,77% à la suite d'une information du quotidien Nikkei selon laquelle le bénéfice avant impôts du transporteur aurait fait un bond de 70% au deuxième trimestre à environ 20 milliards de yens (147 millions d'euros).

Nissan a fini en baisse de 0,61% après avoir pris 2% juste juste après une information dans la presse japonaise selon laquelle son résultat opérationnel du deuxième trimestre aurait atteint 180 milliards de yens, en hausse de 50%. (Ayai Tomisawa, Juliette Rouillon, édité par Véronique Tison)