Retards dus aux migrants dans les trains du tunnel sous la Manche

samedi 25 juillet 2015 15h42
 

LONDRES, 25 juillet (Reuters) - Eurotunnel a annoncé samedi travailler à réduire les retards causés par les migrants qui tentent de se cacher dans les camions qui empruntent les navettes ferroviaires à Calais à destination de l'Angleterre.

Vendredi soir, des migrants ont réussi à franchir les barrières au terminal de Calais, ce qui a obligé Eurotunnel à brièvement suspendre le trafic des trains alors que les migrants approchaient des voies, a déclaré un porte-parole d'Eurotunnel, la société d'exploitation du tunnel sous la Manche.

Les perturbations dans le tunnel sont désormais habituelles compte tenu des quelque 5.000 migrants, originaires pour la plupart d'Afrique et du Proche-Orient, qui campent dans le port français, en attendant de pouvoir monter dans un train ou dans les ferries qui vont la traversée via le Royaume-Uni, explique un porte-parole d'Eurotunnel.

"Nous avons eu des attaques massives de migrants tentant de franchir la barrière pour se rendre sur les voies et monter à bord des trains", a déclaré le porte-parole.

"Nous avons eu des retards importants, mais nous sommes revenus maintenant à 30 minutes avant l'enregistrement et à une heure d'attente sur le site."

Il précise que les "attaques" de migrants ont lieu chaque nuit. "Les forces de police à Calais sont submergées", dit-il.

Selon les estimations de la Freight Transport Association britannique citées par la BBC, les retards coûtent 750.000 livres (un million d'euros par jour) à l'industrie du fret britannique en termes de perte de productivité.

Les trains de passagers Eurostar entre Londres et le continent, qui ne circulent pas de nuit, fonctionnaient normalement samedi selon le site internet du groupe.

Mercredi, Eurotunnel a réclamé une indemnisation pour ses dépenses de sécurité et sa perte d'exploitation liées à la pression migratoire à Calais. (Paul Sandle; Danielle Rouquié pour le service français)