Kingfisher accélère en GB, a renoué avec la croissance en France

jeudi 23 juillet 2015 11h25
 

LONDRES, 23 juillet (Reuters) - Kingfisher, le numéro un européen des magasins de bricolage, a publié jeudi le dernier état de ses ventes sur dix semaines, montrant une accélération de ses activités en Angleterre et un retour à la croissance en France, les performances de son enseigne Screwfix soutenant les facturations en Grande-Bretagne et en Irlande.

Les ventes des magasins Screwfix ouverts depuis plus d'un an ont augmenté de 16,7% sur les dix semaines au 11 juillet.

Celles de la chaîne B&Q, plus grand public, ont progressé de 3,4% à magasins comparables sur la même période.

Kingfisher, également propriétaire de Castorama et Brico Dépôt en France et qui avait dû renoncer fin mars à son projet de racheter Mr Bricolage, a mis en oeuvre une vaste restructuration sous l'égide de sa nouvelle directrice générale Véronique Laury.

Le groupe a ainsi cédé 60 magasins B&Q, réduit ses lignes de produits, intégré ses activités d'équipements sanitaires et jardinage et lancé un programme de redynamisation de ses grands magasins à travers l'Europe.

Kingfisher, qui exploite 412 magasins sous l'enseigne Screwfix, dédiée aux professsionnels et semi-professionnels du bâtiment, en estime le potentiel à plus de 500.

Les ventes du groupe à magasins comprables ont progressé de 3,5% sur la période de dix semaines grâce à un effet de base favorable et à une météo plus clémente en juin et en juillet de cette année qui a soutenue la demande de ventilateurs, de systèmes d'arrosage et de plantes d'ornement.

Vers 08h50 GMT, le titre Kingfisher est en hausse de 1,52% à 372,6 pence portant sa progression à près de 10% depuis le début de l'année.

Les ventes à magasins comparables ressortent en hausse de 5,5% en Grande-Bretagne et Irlande et de 1,3% en France.

Pour l'ensemble du deuxième trimestre de l'exercice en cours, qui prendra en compte trois semaines supplémentaires d'activité, les analystes prévoient une hausse de 4,1% et 0,3% respectivement, selon le consensus compilé par l'entreprise elle-même.

Au premier trimestre, Kingfisher avait enregistré une progression de 1,6% de ses ventes en Grande-Bretagne et en Irlande et une baisse de 1,2% en France. (James Davey, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)