LEAD 2-Le parlement grec adopte un deuxième train de réformes

jeudi 23 juillet 2015 15h24
 

(Réaction de la Commission §3, prévisions de l'IOBE §6)

par Renee Maltezou et Lefteris Papadimas

ATHENES, 23 juillet (Reuters) - Les députés grecs ont adopté la nuit dernière à une très large majorité le deuxième train de réformes réclamé par les créanciers d'Athènes en échange de négociations sur un nouveau plan d'aide, qui doivent s'ouvrir vendredi à Athènes.

Les réformes ont été adoptées jeudi aux premières heures par 230 voix sur 300, malgré la fronde de 36 des 149 élus de Syriza. Les "frondeurs" ont été trois de moins qu'il y a une semaine lors du vote du premier train de réformes.

Après ce vote positif, les "institutions" créancières (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international) ont délivré un satisfecit à Athènes, qui a mis en oeuvre le deuxième volet de mesures "dans les temps et de manière globalement satisfaisante", selon une porte-parole de la Commission, Mina Andreeva.

Les négociations sur le troisième plan d'aide, qui pourrait s'élever à 86 milliards d'euros sur trois ans, vont donc pouvoir s'ouvrir entre la Grèce et ses créanciers.

Des représentants des créanciers sont attendus vendredi à Athènes pour rencontrer des membres du gouvernement. L'objectif de la Grèce est de boucler les négociations d'ici au 20 août, date d'une importante échéance de remboursement à la BCE (3,4 milliards d'euros).

Dans son bulletin trimestriel publié jeudi, l'institut grec de conjoncture IOBE prévoit que la Grèce connaîtra cette année une contraction de 2% à 2,5% de son produit intérieur brut en raison des effets du contrôle des capitaux instauré en juin et estime que le temps presse pour conclure un accord et le mettre en oeuvre.

  Suite...