Wall Street ouvre en baisse avec IBM et United Tech

mardi 21 juillet 2015 15h43
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 21 juillet (Reuters) - Wall Street a ouvert en baisse mardi, sous le coup de résultats décevants de quelques poids lourds de la cote, tels qu'IBM et United Technologies, et avant les chiffres trimestriels de plusieurs géants technologiques, Apple, Microsoft et Yahoo, programmés après la clôture.

L'indice Dow Jones perd 117,89 points, soit 0,65%, à 17.982,52 vers 13h40 GMT. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,13% à 2.125,56 et le Nasdaq Composite cède 0,15% à 5.210,92.

Le S&P reste cependant à moins de 10 points de son plus haut historique de 2.134,72 atteint lors de la séance du 20 mai.

Alors que les analystes étaient jusqu'ici d'avis que la saison des résultats avait plutôt bien commencé, IBM et United Tech sont venus apporter une ombre à ce tableau, rappelant au passage que la vigueur du dollar continuait de peser sur leur activité.

Le titre IBM recule de 4,49% à 165,49 dollars dans les premiers échanges, deuxième plus forte baisse du Dow Jones, après que le géant informatique, en pleine réorganisation de ses activités, a annoncé lundi soir une 13e baisse d'affilée de son chiffre d'affaires trimestriel, ses performances ayant été affectées à la fois par la cession d'activités à faible rentabilité et par le niveau élevé du billet vert.

L'action United Technologies cède pour sa part 6,3% à 106,51 dollars, repli le plus marqué du Dow, sous le coup de l'annonce faite par le conglomérat industriel d'une nouvelle révision à la baisse de ses prévisions annuelles, en raison notamment des difficultés dans les divisions systèmes aéronautiques et ascenseurs.

Du côté des hausses, le titre Facebook gagne plus de 1% pour inscrire un nouveau record à plus de 99,24 dollars, la valeur étant portée par une opinion favorable de Bank of America-Merrill Lynch.

L'action Harley-Davidson affiche la plus forte progression du S&P 500, avec un gain de 3,4% à 56,78 dollars après que le fabricant de motos a fait état d'un bénéfice par action supérieur aux attentes. (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)