** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 20 juillet 2015 07h59
 

PARIS/LONDRES, 20 juillet (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en légère hausse lundi à l'ouverture, prolongeant leurs gains des deux dernières semaines, alors que les banques grecques rouvrent leurs portes grâce aux liquidités d'urgence de la BCE et que les négociations pour un troisième plan de sauvetage de la Grèce ont commencé.

La chancelière allemande Angela Merkel a jugé possible, dimanche, de discuter d'un changement des maturités de la dette grecque ou d'une réduction des intérêts versés par Athènes une fois achevé avec succès le premier examen du nouveau projet de renflouement de la Grèce.

Les banques grecques rouvrent ce lundi après trois semaines de fermeture mais les retraits seront limités à 420 euros par semaine et les contrôles de capitaux resteront en place.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien pourrait gagner autour de 0,1% à l'ouverture, après des gains de 4,51% la semaine dernière et de 1,97% la semaine précédente, et le Dax à Francfort prendrait 0,2%, tout comme le FTSE à Londres. La Bourse d'Athènes reste fermée de son côté.

Vendredi, les grands indices américains ont fini en ordre dispersé, le Nasdaq composite ayant été porté par les solides résultats de Google au point d'enregistrer un record en clôture, tandis que le Dow Jones a été entraîné dans le rouge par Boeing et les valeurs énergétiques.

De bonnes nouvelles de Chine, avec une hausse des prix immobiliers pour le deuxième mois d'affilée en juin, suggèrent que les mesures prises par Pékin pour soutenir le secteur ont commencé à porter leurs fruits. Les Bourses chinoises se maintiennent autour de leurs niveaux de vendredi, après leur récent krach.

La Bourse de Tokyo était fermée ce lundi.

Sur le marché des changes, le dollar a touché un pic de trois mois en Asie face à un panier de devises de référence, porté par les anticipations de hausse des taux de la Réserve fédérale américaine cette année. L'euro se traite près de son plus bas niveau en sept semaines, autour de 1,0826 dollar.

Face à la hausse du dollar et en l'absence de tensions inflationnistes dans le monde, l'or est tombé à son plus bas niveau en cinq ans. Le métal jaune a perdu près de 4% en Asie, à 1.089,80 l'once, après avoir déjà accusé sa plus forte baisse hebdomadaire depuis mars la semaine dernière.   Suite...