L'UE ne peut se réduire à des règles, dit Hollande

dimanche 19 juillet 2015 00h00
 

PARIS, 18 juillet (Reuters) - François Hollande estime que l'Union européenne ne peut se réduire à "des règles, des mécanismes, des disciplines" et doit se renforcer, grâce à une meilleure intégration économique, pour regagner les peuples qui se tournent vers les eurosceptiques.

Le président français signe dans le Journal du Dimanche une tribune en hommage à l'ancien président de la Commission européenne Jacques Delors, dans laquelle il s'inquiète de "l'insuffisance" d'Europe.

"L'Europe a laissé ses institutions s'affaiblir et les 28 gouvernements peinent à s'accorder pour aller de l'avant. Les Parlements restent trop loin des décisions. Et les peuples se détournent à force d'être contournés", écrit-il.

"Jacques Delors (...) a, tout le temps de sa présidence de la Commission, voulu que l'Europe puisse être celle des citoyens", poursuit le chef de l'Etat. "Convenons que c'est là que le bât a blessé depuis vingt ans!"

Le président estime que l'Union européenne doit convaincre de sa capacité à être la meilleure organisation politique pour répondre aux crises économiques, écologiques et sécuritaires dans les années à venir et, pour ce faire, être plus politique et moins réglementaire.

"L'Union ne peut se réduire à des règles, des mécanismes ou des disciplines", souligne François Hollande, qui a dû demander pour la France un délai pour ramener le déficit à 3% du PIB d'ici 2017 au lieu de 2015.

"Elle doit convaincre les peuples que, si elle a été capable de préserver la paix, elle est aujourd'hui la meilleure invention pour protéger les valeurs et les principes qui fondent notre culture commune, ce que l'on appelle notre mode de vie et qui est aussi notre modèle social."

Alors que l'UE est accusée d'imposer l'austérité à certains pays pour les faire entrer dans les clous du pacte de stabilité, François Hollande estime que seule une plus grande intégration permettra de progresser.

Et à cette fin, il reprend sa proposition d'un gouvernement de la zone euro, formulée dès le mois de mai avec la chancelière allemande Angela Merkel.   Suite...