Total vise d'abord des projets dans le GNL en Iran-presse

vendredi 17 juillet 2015 11h29
 

MOSCOU, 17 juillet (Reuters) - Total s'intéresse à des projets en Iran dans le pétrole et avant tout dans le gaz naturel liquéfié (GNL), a déclaré son directeur général, cité par le quotidien économique russe Kommersant.

L'Iran a conclu mardi à Vienne un accord sur un encadrement de son programme nucléaire en échange d'une levée des sanctions économiques internationales à son encontre, ce qui ouvre la voie à une reprise de ses exportations d'hydrocarbures.

"Nous nous penchons à la fois sur le gaz et le pétrole. Lorsque nous avons dû quitter l'Iran en 2006, nous travaillions activement sur un projet de GNL sur (le gisement) South Pars. Donc, dans un premier temps, nous serons très attentifs aux projets gaziers", a déclaré Patrick Pouyanné dans cette interview publiée vendredi.

L'Iran, qui dispose de réserves de gaz naturel s'élevant à 34.000 milliards de mètres cubes, soit environ 18% des réserves mondiales totales, pourrait à long terme devenir l'un des premiers pays producteurs de gaz au monde.

Patrick Pouyanné a déclaré à Kommersant que la participation de Total au développement de l'activité pétrolière et gazière iranienne dépendrait des conditions que Téhéran proposerait aux investisseurs étrangers. (Vladimir Soldatkin; Myriam Rivet pour le service français, édité par Bertrand Boucey)