TSMC s'attend à être freiné par le contexte macroéconomique

jeudi 16 juillet 2015 13h35
 

TAIPEH, 16 juillet (Reuters) - Taiwan Semiconductor Manufacturing (TSMC), le numéro un mondial des sous-traitants de semi-conducteurs, s'attend à ce que ses résultats du troisième trimestre pâtissent d'un mauvais contexte macroéconomique malgré le lancement d'un nouvel iPhone par Apple , son principal client.

Le groupe pense que son chiffre d'affaires progressera au maximum de 2,2% sur la période juillet-septembre par rapport au trimestre précédent, à 210 milliards de dollars taiwanais (6,2 milliards d'euros).

Cela est essentiellement dû à la faiblesse de la demande pour les smartphones bon marché dans les pays émergents, en particulier la Chine.

"Les perspectives pour cette année ont continué de se détériorer", a dit le président de TSMC, Morris Chang, lors de la journée trimestrielle pour les investisseurs organisée par sa société jeudi.

TSMC a maintenu sa prévision d'une croissance du chiffre d'affaires "à deux chiffres" cette année, même si elle sera probablement nettement moins élevée que la progression de près de 30% enregistrée en 2014.

L'action TSMC a perdu 1,44% jeudi à la Bourse de Taipeh, dont le principal indice a reculé de 0,13%.

Le marché chinois des smartphones, le plus important du monde, s'est contracté en début d'année pour la première fois en six ans.

Dans ce contexte, le marché mondial des semi-conducteurs devrait connaître une croissance limitée à 3% cette année, estime TSMC.

Malgré le manque de dynamisme du marché des smartphones, les nouvelles générations de combinés exigeant davantage de puces plus coûteuses devraient permettre à TSMC d'augmenter ses revenus par téléphone vendu.

Lora Ho, directrice financière du groupe, a déclaré que TSMC gagnerait l'année prochaine 19,70 dollar (18,10 euros) par téléphone vendu à 350 dollars et plus, contre 17,80 dollars cette année. (Michael Gold, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)