Onu-Accord international sur le financement du développement

jeudi 16 juillet 2015 01h14
 

WASHINGTON, 16 juillet (Reuters) - Au terme de trois jours d'âpres négociations, les Etats membres des Nations Unies se sont entendus pour réformer les pratiques mondiales du financement du développement durable, combattre l'extrême pauvreté et protéger l'environnement, ont annoncé mercredi soir les Nations Unies sur leur site internet.

L'accord conclu lors de la Conférence sur le financement du développement à Addis-Abeba marque une étape importante dans l'établissement d'un partenariat mondial renforcé en faveur d'une prospérité économique universelle et inclusive, de l'amélioration du bien-être de la population mondiale et de la protection de l'environnement, s'est félicité un porte-parole.

"Pris dans leur ensemble, les résultats obtenus à Addis-Abeba peuvent constituer le fondement d'un partenariat mondial pour le développement durable revitalisé, qui ne devrait laisser personne de côté", avait souligné Ban Ki-moon, secrétaire général de l'Onu, avant la signature de l'accord.

"Un succès est essentiel pour renforcer la confiance et l'élan en faveur de l'adoption d'un programme de développement ambitieux pour l'après-2015 en septembre à New York et un accord universel sur le changement climatique en décembre à Paris", avait-il insisté.

Le Programme d'action d'Addis-Abeba adopté dans la soirée fixe 17 objectifs de développement qui vont de la lutte contre la pauvreté et la faim à l'amélioration de l'éducation en passant par l'égalité des sexes et la protection de l'environnement.

D'après les experts, il représente un investissement de plus de 3.000 milliards de dollars par an. Pour financer ces projets, les signataires de l'accord se sont engagés à accroître leurs recettes fiscales plutôt qu'à compter sur l'aide étrangère. (Stella Dawson, Jean-Philippe Lefief pour le service français)