La Banque de France propose un taux du Livret A à 0,75%

lundi 20 juillet 2015 15h22
 

PARIS, 20 juillet (Reuters) - Le gouverneur de la Banque de France a proposé lundi d'abaisser d'un quart de point, à 0,75%, le taux du Livret A et du Livret de développement durable (LDD) à compter du 1er août pour tenir compte de la faiblesse de l'inflation.

Dans un communiqué, Christian Noyer indique que la formule de calcul de la rémunération du livret A, qui tient compte des taux du marché monétaire et du rythme d'inflation hors tabac sur une base annuelle aurait conduit à le ramener à 0,50%.

"Toutefois, compte tenu de la prévision d'une légère augmentation de l'inflation d'ici la fin de l'année et dans la perspective de préserver encore mieux le pouvoir d'achat des épargnants, le gouverneur considère qu'il est justifié de déroger à la stricte application de la formule de calcul (...) ainsi que le règlement en prévoit la possibilité," lit-on dans le communiqué.

Il propose "en conséquence de fixer le taux du livret A à 0,75%", alors qu'il se situe à 1,0%, un plus bas historique, depuis le 1er août 2014, date à laquelle il avait déjà été abaissé d'un quart de point.

La recommandation de Christian Noyer doit encore être entérinée par le ministre des Finances Michel Sapin, qui, tout comme son prédécesseur Pierre Moscovici, n'a pas toujours suivi dans le passé ces propositions de baisse de la rémunération du produit d'épargne le plus populaire en France.

L'inflation hors tabac est tombée à +0,3% sur les douze mois à fin juin en France et les taux du marché monétaire sont actuellement en zone négative.

A 0,75%, "l'épargne immédiatement disponible des français restera ainsi rémunérée nettement au-dessus de l'inflation au cours des prochains mois", souligne Christian Noyer.

UN COÛT POUR LES RESSOURCES DES BANQUES   Suite...