Allonger la maturité de la dette grecque, une option, dit Berlin

mercredi 15 juillet 2015 14h28
 

BERLIN, 15 juillet (Reuters) - Un allongement de la maturité de la dette grecque est une option envisageable tant que cela n'entraîne pas de réduction significative de la valeur de cette dette, a déclaré mercredi un porte-parole du ministère allemand des Finances.

Dans le cas contraire, cela reviendrait à une décote ("haircut") déguisée, a-t-il ajouté.

"Techniquement, la possibilité existe", a répondu Martin Jäger lorsqu'il lui a été demandé s'il serait possible d'allonger la période de remboursement de la dette grecque.

"C'est assurément un élément que l'on peut prendre en considération mais ce ne sera pas la solution si cela conduit à une réduction significative de la valeur réelle (de la dette) car dans ce cas nous n'aboutirions à rien d'autre qu'à une décote déguisée", a-t-il poursuivi.

L'Allemagne a constamment exclu tout effacement partiel de la dette de la Grèce.

Martin Jäger a aussi assuré que l'Allemagne prenait au sérieux l'évaluation de la dette grecque faite par le Fonds monétaire international (FMI), qui ne la juge pas viable à long terme en l'état. Il a toutefois ajouté que l'Allemagne restait persuadée que cette dette pouvait devenir viable si la Grèce faisait davantage d'efforts budgétaires, libéralisait son économie et renouait avec la croissance. (Madeline Chambers et Caroline Copley, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)